Pop Corn #20

Pop Corn #20
Pop Corn #20


Après une semaine d’absence, Pop Corn revient en grande forme pour vous parler de Cloclo, La Dame en noir, Le Paradis des bêtes, Elena et 38 témoins. Avec en bonus Alexandrie Alexandra et une nouvelle voix dans l’émission!

On commence avec Le Paradis des bêtes (02’43), premier film d’Estelle Larrivaz dans lequel un père violent enlève ses enfants. Un sujet dangereux pour un film réussi, salué par Camille et Philippine. Prenant le parti de filmer les événements à hauteur d’enfants, le film se distingue par son absence de jugement. On remarquera aussi la qualité du jeu de Stefano Cassetti et Géraldine Pailhas.

Cloclo (09’53) de Florent Emilio Siri marque le premier pugilat de l’émission. Quentin et Pauline font face à Chloé, qui reproche au film un manque total de style et de réflexion. Au contraire Quentin et Pauline soulignent l’incroyable interprétation de Jérémie Rénier et l’originalité de ce biopic sur une personnalité complexe.

Elena (25’12) de Andrei Zviaguintsev permet de restaurer la paix dans le studio. Quentin, Pauline et Philippine s’accordent à dire que le film propose un portrait très juste et sombre de la Russie d’aujourd’hui, qu’il est porté par une actrice magistrale, mais qu’il reste trop théorique et est de ce fait parfois ennuyeux.

38 témoins (36’38), le nouveau film de Lucas Belvaux après Rapt, voit Chloé et Philippine s’opposer, Pauline tentant de faire la synthèse entre les deux parties. Si l’on peut reprocher au film ses dialogues trop écrits et son approche maladroite du couple, il s’avère tout de même convaincant quand il s’agit d’une part de peindre la ville du Havre et d’autre part d’esquisser une réflexion sur la lâcheté des hommes.

Si vous rêvez de voir Daniel Radcliffe dans un rôle autre que celui du célèbre sorcier à lunettes, La Dame en noir (55’06) vous envoutera sûrement. Malgré la bonne prestation de l’acteur, le film de James Watkins ne convainc pas particulièrement nos chroniqueurs: efficace mais peu original, tels sont les deux qualificatifs que l’on peut lui imputer.

En supplément, Philippine vous parle de Terraferma d’Emmanuelle Crialese et d’Indignados de Tony Gattlif, deux films qui s’intéressent – entre autres – au sort des immigrés clandestins; Quentin rend hommage à Pierre Schœndœrffer, réalisateur disparu cette semaine, et vous conseille La 317e section; Fanny vous recommande de sortir des salles de cinéma et d’aller découvrir Lucide, avec Karin Viard, au théâtre Marigny.

Avec Camille de Foucauld, Quentin Gassiat, Philippine Le Bret, Chloé Le Nalbaut, Fanny Rahmouni et Pauline Verduzier

Présentation, technique, texte et publication Philippine Le Bret

Montage Pauline Verduzier

Réagir et débattre sur l'émission

Un commentaire